+243990262084

Subornation des témoins, pas encore de peine contre Bemba et ses co-accusés

R. Okapi 05, Juillet, 2018

La Cour pénale internationale n’a pas encore fixé de peines dans la seconde affaire de subornation des témoins pour laquelle Jean-Pierre Bemba et ses co-accusés ont été condamnés en appel à la Cour pénale internationale. L’audience de ce mercredi 4 juillet à la Haye a permis aux avocats d’exposer leurs moyens de défense et au procureur d’exposer son réquisitoire, a expliqué Me Aimé Kilolo, ancien avocat de M. Bemba.
 
« L’audience d’aujourd’hui consistait tout simplement à permettre aux avocats de présenter leurs moyens de défense et de permettre au bureau du procureur d’exposer son réquisitoire en vue de réunir pour les juges des éléments nécessaires qui leur permettront de déterminer le taux de la peine : peine de l’amende ou d’emprisonnement », a affirmé Me Kilolo.
 
La CPI avait requis un an de prison contre Jean-Pierre Bemba en première instance.

Quant à la peine finale, personne ne sait quand les juges pourront se décider de le rendre, a fait savoir Me Aimé Kilolo.
 
« En attendant, la situation reste identique. C’est-à-dire que Jean-Pierre Bemba et tous les co-accusés font l’objet d’un jugement pour corruption des témoins. Il suffit maintenant de déterminer quelle sera la peine », a-t-il indiqué.

Partager ceci