Nouvelle fenetre | Ecouter avec:
Ecouter KIVU1 en direct
Connexion

Dernier journal vidéo de KIVU1

Newsletter

  • Entrez votre e-mail:

Lecture de l'article

    Nord-Kivu : Point de presse de Julien Paluku pour fin 2016

  • Nombre des visites: 438
  • Par admin le 30-12-2016

    Après son expose qui s’est articulé sur la situation sécuritaire au Nord Kivu et les engins politique au niveau national, le Chef de l’Exécutif provincial se prépare à une pluie des questions sans tabou des hommes du quatrième pouvoir.

    Sur le point dialogue qui se déroule à Kinshasa, où une classe politique réclame la primature, dans son speech Honorable Kahongya vient aussi d’édifier qu’il est impossible de nommer un premier ministre et après son investiture par l’assemblée nationale, le lendemain on procéder au remaniement !!! Même chose pour les gouverneurs des 26 provinces pour ceux qui passent qu’il y aura une nomination, il a bel et bien rappelé que les gouverneurs des provinces sont les élus du peuple à travers les assemblée provinciale, contrairement au gouvernement national.

    Pour rappel, voulant parler aux certains donneurs des leçons ou les gendarmes du monde entre autre les USA qui chaque fois crient jour et nuit la politique interne d’un pays indépendant comme la RDC, Julien PALUKU KAHONGYA a donne un exemple typique où le pays de l’Oncle SAM est indépendant depuis plus de deux siècle, mais n’ont (USA) jamais fait passé une femme à la tête du pays et la première tentative est celle de Hilary qui aussi a été battu par son challengeur, dans le même optique, c’est dans ce pays connu parmi ceux qui ont la démocratie la plus ancienne où certains Président ont dépassé leurs mandants contrairement à leur constitution ; l’exemple de Théodore Roosevelt.

    LES PETITES PHRASES DE FIN D'ANNEE DE JULIEN PALUKU

    L'année 2016 n'à pas été rose. Beaucoup de morts et on a tendance à croire que LA DÉMOCRATIE EST AU SERVICE DES CRISES...

    - Il n'y a pas de crise inter-communautaire au Nord-Kivu.

    - Plusieurs personnes sont mortes mais nous avons perdu deux fois plus de nos militaires...

    - Notre situation mérite une compassion de la communauté internationale...d'autres vivent de notre malheur.

    Les détails dans notre prochaine publication.