Nouvelle fenetre | Ecouter avec:
Ecouter KIVU1 en direct
Connexion

Dernier journal vidéo de KIVU1

Newsletter

  • Entrez votre e-mail:

A LA UNE

  • Programme
  • Journal
Du Lundi au Vendredi
A. Déclic matinal (De 06h00' à 08h00')
06:00 Ephémérides et météo
06:05 Journal
06:15 Focon-focon
06:20 Dossier du jour
06:30 RFI-Kiswahili
06:45 Si loin si proche
06:50 Médecin du jour
06:55 Horoscope du jour
07:00 Journal
07:10 Communiqués, publicités et annonces radio
07:20 Invité du matin
07:30 RFI Français
07:45 Mwanakivu
07:50 Goma culture
07:57 Tube du jour et fin Antenne
B. A nous le monde (De 08h00' à 09h00')
08:00 Journal
08:10 Etoile de démain
08:15 Annonces radio
08:20 Société et Développement
08:25 Les sports
08:30 Brève de l'actualité
08:35 En direct de:
08:45 Infos des Grands Lacs
08:55 Femme sur le toit du monde et fin Antenne
C. Echo de la mairie (De 09h00' à 10h00')
09:00 Journal
09:15 Echo de la mairie ou Goma kwetu
09:30 Bulletin d'information
09:33 Le journal des Sports
09:45 Médecin du jour
D. Science et conscience (De 10h00' à 11h00')
10:00 Journal
10:10 Publicité et Annonces radio
10:15 Extrait science et conscience
10:45 Terre des hommes
10:47 Fin Antenne
E. Documentaire rare (De 11h00' à 12h00')
11:00 Journal
11:10 Documentaire rare
F. Mngarizo wa mchana (De 12h00' à 14h00')
G. Ulimwengu wetu (De 14h00' à 15h00')
I. Goma kwetu (De 15h00' à 16h00')
J. RFI-Kiswahili (De 17h00' à 18h00')
Contacts:
I. Direction Générale
+243(0)990262084
+243(0)817880897

II. Salle de rédaction
+243(0)994290521

SUR RADIO KIVU1 CE JEUDI, LE 19-01-2017

1. Deux ex-M23, l’adjudant chef DESIRE KARANGWA et le major JAMES ZIMURINDA, disent être revenus en RDC pour se rendre aux militaires congolais. ils confirment s’être échappés du RWANDA du camp de KIBUNGO, mais le général FRANCOIS KAMANZI, commandant adjoint de la 34e région militaire qui les a présentés au gouverneur confirme que ce sont des criminels connus qui voulaient aller rejoindre les troupes de SULUTANI MAKENGA dans la région de BUNAGANA. L’adjudant chef DESIRE KARANGWA, selon le général FRANCOIS KAMANZI de la 34e région militaire, voulait se camoufler dans sa reddition pour tromper la vigilance des FARDC qui étaient à ses trousses. Je vous propose de l’écouter et les précisions du commandant adjoint de la 34e région militaire.

2. JULIEN PALUKU qualifie ROGER LUMBALA d’auteur intellectuel des crimes du M23 et ne mérite que la prison. Le gouverneur de province affirme aussi que les alertes qu’il fait sur les éventuelles attaques de M23 contre la RDC sont avérées et c’est le même M23 que ROGER LUMBALA a soutenu qui a tué des centaines des militaires et des civils ici au Nord-Kivu. Il ajoute que le retour en triomphe de ROGER LUMBALA à KINSHASA dimanche dernier traduit un sens de non respect aux enfants du Nord-Kivu et aux militaires qui sont morts sur la ligne de front durant la guerre contre le M23. Le gouverneur de province a tapé du point sur la table en montrant les armes retrouvées sur les deux M23 présentés à la 34e région militaire et sur deux autres mains armées qui font le trafic d’armes à Goma repérés dans la maison du chef rebelle ERASTO de MASISI située au quartier KATINDO.

3. Le Commissaire Supérieur Principal de la police du Nord-Kivu VAN KASONGO a également présenté des bandits mains armées identifiés comme corps du christ à Goma hier mercredi à l’inspection provinciale de la police. Parmi eux, une femme et ‘’ AMANI’’ un ancien garde du colonel MAMADOU qui était même accusé dans son meurtre. Ce groupe présenté par la police venait se ravitailler en arme ici à Goma pour approvisionner la secte politico-militaire CORPS DU CHRIST. Un autre homme dangereux, fait partie de ce groupe, celui qui aurait récemment attaqué la ville de BUTEMBO.

4. Le secrétaire exécutif provincial de la CENI Nord-Kivu, RAPHAEL AKILIMALI, confirme qu’après le passage du vice-président de la CENI à GOMA le 8 janvier 2017 et le 10 janvier à BENI et BUTEMBO, et après la sensibilisation qui s’en était suivie, le processus d’identification et d’enrôlement des électeurs est passé à une vitesse de croisière. Seuls les centres encore inaccessibles par camion et qui exigent le transport aérien des matériels reste un souci. C’est le cas de ONINGA, N’TOTO, FATUA, BUSURUNGI dans le WALIKALE, mais également MANGURUJIPA dans le LUBERO. Sur 1000 centres d’enrôlement et identification, 970 sont déjà servis, dit-il.

5. Un constat amer se fait à Goma. Malgré l’existence d’une brigade d’assainissement et malgré les services privés de ramassage des ordures, les poubelles croissent par-ci par-là. Tenez, au quartier MURARA sur avenue MUKOSASENGE ; au marché KAHEMBE ; le long des routes au centre ville, au cimetière de l’ITIG, à côté de certaines cabines électriques et près de petits marchés publics les ordures sont jetées clandestinement et abandonnées. Ailleurs, malgré le ramassage des ordures, les efforts restent encore à fournir et les services d’assainissement de la mairie et de l’hygiène doivent être constamment interpellés.